Rechercher

Menu

  • Partager :
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager par courriel

Murale des réalisations environnementales

Murale des réalisations environnementales

Depuis 1992, le Cégep Saint-Jean s’implique concrètement pour réduire son impact environnemental. Vous trouverez ci-dessous une ligne du temps des actions concrètes réalisées jusqu’à ce jour.

1992

L’implantation du centre de récupération du papier a permis le tri des matières recyclables et organiques générées au Cégep, en plus d’offrir à des personnes atteintes de déficience intellectuelle la possibilité d’acquérir plus d’autonomie, de responsabilités et de savoir-faire en y travaillant. Le centre leur donne également l’occasion d’apprendre à interagir en société.

2008 

En plus d’adopter sa première politique relative à l’environnement et au développement durable, le Cégep a créé le Comité d’action et de concertation en environnement (CACE) pour qu’il le conseille sur les actions environnementales à entreprendre. Cette même année, le Fonds d’intervention en environnement a également vu le jour. Ce dernier contribue à financer les initiatives environnementales du Cégep, comme les activités de sensibilisation et les formations offertes en parascolaire.  

 

2009

Le Cégep a obtenu deux certifications liées à l’environnement, soit : Ici on recycle+, niveau 2 et Cégep vert, niveau 2, en plus de procéder à l’installation de 32 ilots de récupération à 3 voies.

Logo Ici on recycle+

2010

Grâce à une entente avec le service de transport collectif de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, la communauté étudiante du Cégep a maintenant accès gratuitement au transport collectif local, sur présentation de la carte étudiante. De plus, sur le terrain du campus, des stationnements pour les bicyclettes ont été aménagés.

 

Le Cégep voit aussi sa certification Cégep vert être promue au niveau supérieur, soit au statut de Cégep vert, niveau 3, et procède au recrutement d’une ressource spécialisée dans le domaine environnemental.

2011

Encore une fois, la certification Cégep vert se voit élevé à un niveau supérieur, celui d’Excellence. Par ailleurs, le Cégep ajoute 6 nouveaux ilots de récupération à 3 voies et effectue sa première étude de caractérisation des matières résiduelles. Celle-ci brosse le portrait des matières rejetées au Cégep et permet à ce dernier de suivre ses objectifs de réduction à ce sujet.

2012

Le Cégep a implanté un système de réemploi des fournitures de bureau. Ainsi, les personnes se retrouvant avec des fournitures scolaires en trop peuvent les y déposer pour que d’autres, qui en ont besoin, puissent aller en récupérer et en bénéficier.

De plus, des stationnements supplémentaires pour bicyclette ont été installés sur le campus ainsi que 28 boites de récupération de contenants consignés.

 

2013

Cette année amorce le début du compostage de matières organiques végétales ainsi que la remise des plans de cours détaillés de façon électronique aux étudiant.es. Également, l’intégration du développement durable dans le Plan stratégique du Cégep marquera 2013.

2014

Le Cégep a encouragé les étudiant.es par l’intermédiaire d’un concours à mettre en valeur de manière artistique les fontaines d’eau du campus, en plus de les sensibiliser à leur utilisation.

Également, une première fontaine d’eau à remplissage ergonomique a été installée, des bacs de récupération ont été ajoutés et la politique relative à l’environnement a été mise à jour.

2015

L’année est marquée par la fin de la vente de bouteilles d’eau à usage unique et par l’installation de deux autres fontaines d’eau à remplissage ergonomique.

De plus, afin d’encourager l’utilisation de moyens de transport durable, la communauté Covoiturage a été créée sur Mon Portail Omnivox.

2016

Le Cégep participe désormais au programme « Aliment du Québec au menu », contribuant ainsi à la promotion d’une alimentation durable, et devient aussi un point de chute pour les paniers biologiques de producteurs agricoles locaux. Le recyclage des piles devient maintenant possible grâce à l’installation de bornes de récupération de celles-ci. Par ailleurs, le Cégep continue d’encourager l’utilisation du transport collectif en signant une entente avec le réseau de transport en commun de Chambly.

2017

Dans le but de réduire les îlots de chaleur, des toitures blanches ont été installées sur l’établissement scolaire. Aussi, une deuxième étude de caractérisation des matières résiduelles a été effectuée et des bacs de recyclage des Serpuariens ont été disposés sur le campus. Le Cégep a également participé au lancement d’un projet de recherche en agroalimentaire durable en démarrant une ferme de ténébrions.

2018

Le Cégep a organisé son premier événement écoresponsable et a installé deux fontaines d’eau à remplissage ergonomique supplémentaires.

2019

Continuant de multiplier les actions pour préserver l’environnement, le Cégep a banni en 2019 l’utilisation des pailles en plastique à usage unique et a organisé trois événements écoresponsables. Un bilan des émissions de gaz à effet de serre du Cégep a été réalisé. De plus, le concept de l’écocitoyenneté a été intégré au Plan stratégique ainsi qu’aux engagements éducatifs de l’établissement.

2020

Le Cégep a procédé à l’installation de 14 bornes de recharge pour les voitures électriques de la communauté collégiale. Il a aussi adhéré au service La Tasse par le Café étudiant L’Entre-Deux afin de réduire l’utilisation des gobelets à usage unique. Un webinaire, ouvert au public, sur la réduction de l’empreinte environnementale a été organisé. Également, le bilan de développement durable 2014-2019 du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu a été réalisé. Le Cégep s’est aussi engagé dans un projet d’efficacité énergétique sur son campus de Saint-Jean-sur-Richelieu pour réduire de près de 20 % les émissions de gaz à effet de serre relatives à l’énergie consommée par le bâtiment.

2021

Le Cégep a procédé à l’implantation du système de gestion de l’énergie afin d’être en mesure de suivre en temps réel la consommation énergétique de chacune de ses machines nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement. Il a également été récipiendaire d’une aide financière de RECYC-QUÉBEC pour la mise en place de projets visant la réduction des plastiques à la source.