IMPORTANT

PORTES OUVERTES VIRTUELLES - 11 novembre 2020!
Inscrivez-vous dès maintenant!

Avant de se rendre au Cégep tous doivent
remplir le formulaire d'autodéclaration de santé

Allez au site
9 octobre 2020
Rechercher

Menu

  • Partager :
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager par courriel

Nouvelles

Production d’insectes comestibles : Le Cégep Saint-Jean a obtenu deux subventions du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada!

recherche_cegep_saint_jean_tenebrions_2020_subvention

Le Cégep Saint-Jean est fier d’annoncer qu’il s’est vu octroyer deux nouvelles subventions du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) dans le cadre du Programme d'innovation dans les collèges et la communauté – subventions d’engagement partenarial, grâce au travail collaboratif d’enseignants-chercheurs et d’une conseillère pédagogique dédiée à la recherche.

« L’industrie des insectes comestibles connaît un essor remarquable au Québec. Ces deux subventions, de près de 25 000 $ chacune, ont été accueillies avec enthousiasme par le Cégep. Elles permettront de soutenir divers projets de recherche innovants visant l’automatisation de la production d’insectes comestibles », a mentionné Marie-Pier Rivard, directrice adjointe aux études. 

Le Cégep a conclu des ententes de partenariat avec Entosystem et Tricycle, deux entreprises québécoises d’élevage d’insectes comestibles. La première entreprise se consacre à l’élevage de mouches soldat noires, tandis que la seconde produit des larves de ténébrions meuniers. Dans les deux cas, ce sont des enseignants du programme Techniques de génie mécanique, Sylvain Simard et Louis-Philippe Beauregard, qui soutiendront les entreprises dans le développement de systèmes et d’appareils permettant d’optimiser la production par leurs travaux de recherche appliquée.

Rappelons que depuis un peu plus d’an, les enseignants-chercheurs et leurs précieux collaborateurs ont permis au Cégep Saint-Jean d’obtenir de l’aide financière pour quatre projets de recherche en lien avec la production d’insectes comestibles totalisant un montant de 275 000 $. Les insectes comestibles constituent une source de protéines de grande qualité dont la production nécessite peu d’espace, peu de nourriture et d’eau et génère très peu de gaz à effet de serre comparativement à l’élevage du bétail traditionnel.       

           

Bas de vignette : 

Messieurs Louis-Philippe Beauregard, enseignant-chercheur au Cégep, et Christopher Warburton, Directeur Scientifique chez Entosystem.                                                             

Publiée le 6 octobre 2020 dans Recherche